La bande-dessinée The Walking Dead fait son apparition en 2003. Créée par Robert Kirkman et Tony Moore#, la B.D. est devenue l’une des œuvres incontournables de la culture zombie. En 2009, AMC l’adapte pour en faire une série télévisée, la première qui présente un monde victime d’une apocalypse zombie. La série reçoit un accueil favorable et enthousiaste du public.

          La littérature «zombie» est relativement récente et toujours en progression. S’il n’existe pas encore d’œuvre maitresse du genre (comme Dracula de Stoker pour la littérature «vampirique»), certaines œuvres se démarquent et agissent en tant que référence. Au niveau du roman, on pense à World War Z de Max Brooks ainsi qu’à son Guide de survie en territoire zombie. Mais c’est la série de bandes dessinées The Walking Dead qui, à mon avis, est l’un des chefs de file de la littérature zombie.




The Walking Dead : la bande dessinée
          Dans la B.D., le récit est axé sur le personnage Rick Grimes, ancien policier d’une petite ville du Kentucky. Après avoir été blessé dans une fusillade et resté plusieurs semaines dans le coma, Rick se réveille à l’hôpital. Pendant son sommeil, tout a changé. Les zombies ont envahi le monde (ça ne vous rappelle pas un certain film de Danny Boyle?). Rick se lance à la recherche de sa femme Lori et de son fils Carl. Au moment où il les retrouve, Rick devient le leader du groupe de survivants qui les accompagne. Tout au long de la B.D. (le 100e numéro est sorti en juillet 2012), on suit leur progression et leur recherche d’un endroit sécuritaire pour y vivre en paix. L’action se partage entre les différentes attaques de zombies, les conflits internes au sein du groupe et les rencontres avec d’autres survivants souvent plus dangereux que les morts-vivants. Là où les films de zombies ont l’habitude de se terminer, la B.D. continue. Le récit ne se concentre pas seulement sur la fuite des victimes, mais bien sur la manière dont les survivants s’adaptent à ce nouveau monde jour après jour. C’est ce qui fait l’originalité de The Walking Dead.



The Walking Dead : la série télévisée
          31 octobre 2010, le premier épisode#, réalisé par Frank Darabont, est diffusé sur AMC. Malgré l’engouement du public et le succès The Walking Dead, la série est sujette à de nombreuses controverses. Les fans critiquent son manque de rythme, une qualité intrinsèque de la B.D, et la faiblesse des dialogues. Les changements quant à l’intrigue, aux personnages et aux lieux pour adapter le texte à la télévision ne font pas toujours l’unanimité. Par contre, la réalisation permet facilement de s’imprégner de l’univers imaginé par Kirkman. La troisième saison débutera le 14 octobre 2012.



The Walking Dead : L’Ascension du Gouverneur : le roman
          La sortie du roman coïncide avec le succès que connait la série télévisée. Notez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu la B.D. ou vu la série télévisée pour apprécier le roman. The Walking Dead présente une panoplie de personnages tous différents les uns des autres, mais dans ce monde envahi par les morts-vivants, personne n’est autant redoutable que le Gouverneur. Dirigeant sanguinaire et tyrannique, le Gouverneur contrôle la ville de Woodbury après y avoir instauré ses propres règles. Personnage qui apparait dans le 27e numéro de la série, il massacre ceux qui le contrarient et torture ceux qui peuvent le mener vers d’autres groupes de survivants. Afin de contrôler l’agressivité de sa population et de les divertir, il organise des combats entre zombies et prisonniers. Dans The Walking Dead : L’Ascension du Gouverneur, le lecteur a l’occasion de suivre son parcours au début de l’invasion zombie jusqu’à son arrivée à Woodbury et de pouvoir mieux cerner la personnalité de cet homme qui deviendra le féroce Gouverneur.  L’intérêt du roman est d’en apprendre un peu plus sur l’histoire du Gouverneur et de justifier, sinon d’expliquer, sa cruauté et sa barbarie. Il agit ainsi en tant que complément puisque la B.D. ne donne pas beaucoup d’information à son sujet. On ne connaît rien de sa vie, on n’explique rien de ses étranges manies, comme celle de regarder ses cinquante aquariums contenant une tête de zombie animée ou sa relation malsaine avec sa fille zombifiée.



          Le récit débute aux premiers jours de l’épidémie, moment éclipsé de la B.D. et de la série télé, et présente comment Phillip Blake est devenu le Gouverneur, chef de la communauté de Woodbury. Comme pour la B.D. et la série, on s’intéresse à un groupe qui tente de survivre à l’invasion zombie et à la manière dont s’organise la vie dans ce nouveau monde. En plus de Phillip, le groupe comprend son frère, Brian, sa fille, Penny et deux amis d’enfance, Rick et Bobby. Plus réfléchi et introverti que son frère, Brian s’occupe de la petite Penny qui tente de supporter tant bien que mal l’horreur de leur situation. C’est Brian qui narre les aventures du petit groupe et c’est par lui que l’on apprend à connaître chacun d’eux. Aux commandes, Phillip établit l’itinéraire et la marche à suivre, en plus de diriger Bobby et Rick dans les actions de défense.



          L’Ascension du Gouverneur se lit assez rapidement du au rythme imposé par l’écriture et aux nombreuses scènes d’action. Le roman débute d’ailleurs sur une scène de massacre. L’auteur possède un bon sens du suspense et le roman est pratiquement dominé par le sentiment d’insécurité occasionné aussi bien par les zombies que par les survivants devenus des pilleurs. Les scènes sanglantes sont décrites de façon détaillée et la représentation des zombies est bien réalisée surtout pour une figure à la nature aussi graphique.  L’auteur s’applique à décrire ses personnages pour que le lecteur puisse bien cerner leurs personnalités, croire à leurs réactions et surtout, s’inquiéter de leur destin.  Ainsi, on comprend mieux ce qui  pousse le Gouverneur à être ce qu’il est. Dans le roman, on retrouve ce qui fait la qualité et la signature de l’œuvre originale. On remarque le même soin apporté à la vraisemblance et à la description des décors, des intrigues et des personnages. Les fans de The Walking Dead retrouvent, dans L’Ascension du Gouverneur, la même atmosphère et le même esprit que dans la B.D.



          Deux tomes sont à paraître pour compléter la trilogie prévue. Le prochain tome, dont la sortie est annoncée pour octobre 2012, s’intitulera The Road to Woodbury et racontera l’histoire de Lilly, une jeune femme qui joue un rôle central dans la B.D. (numéro 46-48). Avec l’annonce de ce deuxième tome, on réalise que la trilogie ne va pas se concentrer seulement sur le personnage du Gouverneur, mais s’appliquera à nous faire connaitre la communauté et la façon de vivre à Woodbury.


« The Walking Dead : L’Ascension du Gouverneur »
Jay Bonansinga et Robert Kirkman
Éditions Livre de Poche

Mélissa Boudreault